8. L'identité sexuelle - Lorsque les cartes sont brouillées

Publié le par jidejeando

Les orientations sexuelles des garçons de 13 à 16 ans qui s’expriment sur Internet sont-elles définitives ou sont-elles au contraire susceptibles d’évoluer ? C’est ce que l’enquête Surveyteens a souhaité connaître en posant aux jeunes la question suivante (Question 67) : « Qu’est-ce que tu penses de ton orientation sexuelle actuelle ? », avec trois propositions de réponses: « Elle est définitive, elle ne changera pas », « Elle n’est pas définitive, elle peut changer », « Sans opinion »

 

Graphique 4

 

Le graphique 4 révèle une situation relativement similaire parmi les garçons qui se sont déclarés hétérosexuels ou homosexuels : les deux tiers d’entre eux considèrent en effet leur orientation comme définitive, tandis qu’un quart se déclarent incertains sur son devenir. Logiquement, la répartition définitive/incertaine est inversée parmi les garçons qui s’étaient précédemment signalés comme bisexuels. Le site français SortirEnsemble a posé à ses membres une question très proche : « Penses-tu être déjà fixé sur ton orientation sexuelle future (hétéro, homo, bi) ? ». Au 7 mai 2006, parmi les 5749 répondants (âgés de 12 à 17 ans), 85% répondirent par l’affirmative et 15% par la négative.

 

Lorsque les cartes sont brouillées

 

Dans les sondages américains sur la sexualité, deux termes semblent bénéficier d’une grande popularité auprès des ados anglo-saxons: « curious » et « experimenting[1] ». Ils font référence à des situations et à des comportements de garçons qui tiennent tous à se définir comme hétérosexuels, mais qui refusent le cloisonnement traditionnel de cette détermination classique. Un américain de 15 ans pose le problème de la définition du mot “curieux” en ces termes:

 

• Je me demande seulement ce que ça veut dire d’être curieux. Je sais que c’est au sujet d’un mec qui est curieux vis-à-vis des autres garçons mais quand tu es curieux, est-ce que ça veut dire que tu as une érection quand tu vois la teub d’un autre mec ? (GT, 15 ans, USA, Texas)

 

Parmi les réponses qu’il obtint à son topic, j’ai retenu les deux contributions suivantes :

 

• Bon je suis extrêmement curieux. C’est certainement dû à mon âge. Quand je dis curieux, je veux parler des érections et d’expériences avec d’autres garçons. Juste pour comparer. (GT, 15 ans, USA)

 

• Curieux … Ca veut dire que tu n’es pas sûr de ta sexualité. C’est à peu près comme quand tu as une érection parce qu’une fille se tient nue devant toi. Seulement cette fille a une bite au lieu d’un vagin, et il n’y a pas de nichons. Ca t’entraîne généralement à faire une expérience. (GT)

 

L’adjectif curieux, utilisé par les anglophones dans le contexte de la sexualité adolescente, signifie être attiré par l’anatomie masculine, le comportement sexuel des garçons et pourquoi pas envisager une ou plusieurs expériences avec des personnes du même sexe.  D’où la définition du vocable « experimenting », proposée d’une manière très restrictive par un Anglais de 15 ans:

 

• “Expérimenter”, ça veut dire entreprendre une action dans le seul but d’apprendre, et être « curieux » c’est avoir le désir d’apprendre. (GT, 15 ans, UK)

 

A nouveau, il ne faudrait pas traduire « experimenting » par « faire des expériences » comment on peut en réaliser en chimie ou en physique. Ce terme, lui aussi, fait exclusivement référence, dans le contexte dans lequel nous l’étudions, à des activités sexuelles entre individus du même sexe, peut-être en effet « dans le seul but d’apprendre », pour reprendre la définition précédemment proposée. Plusieurs membres de Govteen, mais aussi de SortirEnsemble, attestent de la popularité de ces deux qualificatifs (« curious » et « experimenting »), dont le sens ne pose aucun problème de compréhension pour les anglophones, et qui apparaissent régulièrement dans les posts des jeunes internautes :

 

• Je me demande pourquoi tant de jeunes ados se disent curieux. Depuis que j’ai trouvé ce web site j’ai l’impression que j’ai besoin d’en savoir plus au sujet des garçons de mon âge, ce qu’ils font, tout ce qui concerne leur croissance, les branlettes et tout. Je ne peux jamais demander à personne dans la vraie vie parce que je suis timide. (GT, 14 ans, USA)

 

• La question que je me pose depuis longtemps c’est pourquoi quelques ados veulent faire des expériences ou se disent curieux. Moi aussi j’ai toujours voulu faire des expériences, dès 13, 14 ans. Et maintenant encore. Je ne sais pas pourquoi. Quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi? Je ne sais pas vraiment si c’est pareil pour les filles, je n’ai pas encore regardé dans les posts des filles (GT, 13 ans, Royaume Uni)

 

• Ok, Je ne suis pas un type qui fait des expériences mais il semble qu’environ 60% des garçons de 13-14 ans ici en font. Est-ce vraiment tout le monde ? Je veux dire, oui je suis curieux et peut-être quelque chose comme 25% gay, mais je me sens trop timide pour tenter une expérience. Aussi je repose la question : Est-ce que la plupart des gens font des expériences ? (GT, 13 ans, USA)

 

• J’ai fait des expériences avec des mecs quand j’avais votre âge mais plus depuis 18 mois et vraisemblablement je n’en ferai plus. Je dirais que 25 à 35% des gens de votre âge ont déjà eu de telles expériences, mais si tu regardes les sondages sur ce site, tu trouves un pourcentage beaucoup plus élevé. Je me suis toujours demande pourquoi. (GT, 15 ans, USA)

 

• Je dirais que la plupart des gens autour de 13-16 ans ont des expériences avec les deux sexes pour être sûrs de leur orientation sexuelle. (GT, 16 ans, France, Marseille)

 

• En fait, depuis que je viens sur ces forums, je suis surpris d’un nombre important de mecs qui ont expérimenté. Personnellement je n’ai aucune curiosité dans ce domaine, et je pense que mes potes sont comme moi. Bon… (GT, 16 ans)

Comme pour consolider ces témoignages, les résultats de deux sondages lancés par les jeunes américains de Govteen en direction des seuls garçons hétérosexuels confirment cette mode de l’expérimentation. Le premier posait la question suivante : « Avez-vous déjà fait des expériences avec d’autres garçons ? ». Les résultats publiés le 12 avril 2005 furent les suivants :

 

Oui ...................................40%

Non mais j’aimerais bien ... 36%

Non ..................................14%

                                                                   Tableau 1

 

Le deuxième sondage proposait: “Combien de garçons hétéros ici ont fait des expériences avec des garçons ou auraient envie d’en faire ? ». Au 12 septembre 2005, les réponses se partageaient ainsi :

 

Je suis hétéro et j’ai déjà envisagé de faire des expériences avec un garçon . 40%

Je suis hétéro et j’ai déjà eu des expériences avec un autre garçon .............. 36%

Je n’ai rien fait et je n’ai rien envisagé mais je suis curieux à ce sujet ............14%

Autresréponses ..........................................................................................10%

                                                                   Tableau 2

 

Ces sondages maison, dont les résultats sont très proches, ne reposent que sur quelques centaines de réponses dont l’âge des auteurs n’est pas précisé ; ils doivent donc être accueillis avec prudence. Mais ils confirment les résultats des enquêtes et témoignages précédemment évoqués.

 

 

 



[1] Dans le contexte des forums et des chats d’ados, « experimenting » signifie avoir des expériences sexuelles avec des garçons.

Publié dans Sexualité des ados

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article