18. Origine des connaissances sexuelles - Les copains

Publié le par jidejeando

Les copains

 

Contrairement à une idée admise, la sexualité ne constitue pas un sujet de conversation très fréquent chez les garçons au moment de leur puberté. Lorsqu’ils l’évoquent en bandes ou entre amis, c’est le plus souvent à travers des formules toutes faites ou des plaisanteries. A l’école, le sexe constitue donc plus un sujet de rigolade et de bravade que de réel débat. Un jeune américain de 14 ans en témoigne :

 

• Salut, je suis un mec de 14 ans, bientôt 15 et je suis curieux au sujet des filles et de ce qu’elles pensent du sexe. J’ai demandé à mes meilleures amies et elles sont trop timides pour en parler avec moi. Je n’aime pas parler de sexe avec les autres mecs parce qu’ils deviennent cons avec leurs stupides plaisanteries sur le sexe. (GT, 14 ans, USA)

 

Le questionnaire Surveyteens comprenait la question suivante : « Est-ce que tu parles sérieusement de sexe avec des garçons de ton âge ? ». Le graphique 17 reproduit les réponses des participants, ventilées par orientation sexuelle :

 

Graphique 17

 

Même si la modalité parfois ne fournit pas de précision sur la fréquence de ces conversations sérieuses sur la sexualité, les réponses des 13-16 ans suggèrent qu’il n’est pas habituel de parler de sexe entre copains, sauf pour plaisanter. Une question correspondant exactement à celle qui avait été posée dans l’enquête Surveyteens fut proposée aux garçons membres du site SortirEnsemble en ces termes, le 1 octobre 2005 : « Est-ce que vous parlez de sexe sérieusement entre copains, pas pour délirer ou se moquer? Si oui, c'est quoi les sujets dont vous parlez le plus souvent? ». Les réponses obtenues permettent d’éclairer le graphique précédent :

 

• Heum on parle des filles lesbiennes et des gays enfin c’est moi qui impose ce sujet de conversation. (SE, 13 ans, Belgique)

 

• Parler de sexe sérieusement!! Ça existe ça ? (SE, 16 ans, France, Nogent-sur-Seine)

 

• Pour moi, il n'y a que quelques personnes (sur SE d'ailleurs) avec qui je peux parler sérieusement (sexe, sentiments.....). Mais autour de moi, pas trop mis à part une ou deux copines (les filles toujours les filles ! lol) sinon avec les mecs, ça part toujours en vrille... (SE, 15 ans, France, Somme)

 

• Moi le sexe j’en ris mais d’une force ! (SE, 15 ans, France, Montpellier)

 

• Nous comment on se gêne pas entre potes et même avec les meufs on en parle comme ça! (SE, 13 ans, France, Val-de-Marne)

 

• Moi non et avec eux j'ai pas envie (SE, 16 ans, France, Seine-Saint-Denis)

 

• Parler de sexe avec mes copains ce serait mentir ou tout faire pour que mon père sache que je suis gay alors pas pour moi ce genre de discussion (SE, 14 ans, France, Compiègne)

 

Une question très proche fut posée sur le site américain Govteen, par un garçon de 14 ans : « Est-ce que vous êtes ouverts avec vos copains ? Je ne veux pas parler d’expériences sexuelles. Je veux dire est-ce que vous parlez ensemble de branlette, de puberté, de croissance ? Je pose cette question parce que je suis très ouvert avec mes potes et ils me disent des trucs. Je ne sais pas si c’est normal ». Voici quelques-unes des réponses qu’il obtint :

 

• Je ne dirais pas que je suis très ouvert, mais parfois on en parle. Ca dépend seulement avec qui. (GT, 14 ans)

 

• Moi et mes copains on est très ouverts sur ces trucs et on parle de tout. On parle même de ça à l’école des fois… lol (GT, 15 ans)

 

• Je suis très ouvert. Je parle de tout avec mes amis (GT, 16 ans, USA, New York)

 

• On est environ dix à être dingues de ça…4 ont 13 ans, 2 ont 17 et 4 ont entre 14 et 16, et on parle tous de branlette et tout (GT, 13 ans, USA, New York)

 

• Non, on n’en parle jamais (GT, 15 ans, Canada, Ontario)

 

• Ca dépend vraiment avec qui je parle, certains de mes potes sont ouverts, d’autres un peu, d’autres vraiment pas (GT, 14 ans)

 

• Je suis très ouvert avec un… un peu ouvert avec un autre… et pas ouvert avec un autre parce qu’il est très gêné là-dessus et je ne veux pas le rendre inconfortable (GT, 14 ans, USA, Texas)

 

• En règle générale, on parle jamais de trucs en rapport à la puberté, sauf les plaisanteries connes habituelles. Mais je pense, au moins pour mes meilleurs potes, que si je devais parler d’un sujet je pourrais le faire avec eux sans problème. (GT, 16 ans, USA, Californie)

 

Lorsque la conversation porte donc sur le sexe, quels sont les thèmes les plus souvent abordés entre copains ? L’enquête Surveyteens comprenait une question permettant aux garçons de fournir de telles précisions. Elle était formulée ainsi : « De quels sujets parlez-vous le plus souvent ? », avec la sélection de modalités suivante : « des relations sexuelles avec les filles », « des relations sexuelles avec les garçons », « de la croissance, de la puberté, de la taille du pénis », « de la masturbation », et « d’autres sujets ».

 

 

Le graphique 18 met en lumière que, pour les hétérosexuels, le principal sujet de conversation entre adolescents, notamment à l’école, porte sur les relations sexuelles avec les filles, suivi par la masturbation. Les garçons parlent donc peu de leur corps et des bouleversements qui se produisent dans son fonctionnement. Pour les homosexuels, évoquer les relations sexuelles avec d’autres garçons peut constituer un sujet dangereux, surtout pour ceux qui n’ont pas encore effectué leur coming out.

 

Graphique 18

 

Les jeunes adolescents ne trouvent généralement pas auprès de leurs pairs les informations objectives et fiables qu’ils souhaitent obtenir. Trop souvent, quand de tels sujets sont abordés, chacun souhaite donner de lui-même une image conforme aux clichés et aux normes en vigueur dans le groupe de jeunes auquel il se sent associé, et tout spécialement dans les établissements scolaires. Un Lyonnais de 15 ans fournit l’explication suivante :

 

• Tout le contraire des filles qui se racontent leurs petits secrets dans les détails. Pour les mecs, on garde une certaine distance de peur d'être comparés négativement, on préfère s'inventer et maintenir une certaine toute puissance. Pour beaucoup de mecs, parler de sexe intime c'est s'affaiblir ou pire encore ça veut dire qu'on est gay et intéressé par les garçons........ (SE, 15 ans, France, Lyon)

 

C’est vraisemblablement avec un très bon copain qu’un garçon à l’approche de la puberté aura peut-être pour la première fois l’occasion de partager ses doutes et de confronter ses sensations et ses expériences.

 

 

Publié dans Sexualité des ados

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article