3. Introduction - Le Questionnaire sur la sexualité des garçons de 13 à 16 ans

Publié le par jidejeando

Le questionnaire sur la sexualité

 

 

En février 2003, un site Internet trilingue – Français, Anglais, Espagnol – fut créé, sous la direction technique d’un adolescent qui en assura la conception, la maintenance et la mise à jour. Ce site comprenait deux parties :

  • La première, accessible à tous, avait pour objectif d’éclairer le visiteur sur le contenu de l’enquête et sur l’esprit général dans lequel celle-ci était entreprise. Les sujets traités dans le questionnaire étaient exposés, avec une sélection de commentaires des premiers répondants.
  • La deuxième partie n’était accessible qu’à ceux qui avaient rempli et renvoyé leur questionnaire, et qui avaient alors reçu le mot de passe nécessaire pour y pénétrer. Elle fournissait les premières statistiques sur l’enquête, question par question, offrait un petit questionnaire complémentaire, et proposait de participer à un test de connaissances en ligne sur le SIDA.

Après avoir hésité sur le choix d’un fournisseur d’adresses Internet* sur lequel porter l’essentiel de ma prospection, j’ai opté pour celui qui m’apparaissait le plus complet à l’époque : Hotmail[1]. Outre sa notoriété et son sérieux, il offrait l’avantage de ne pas être limité à un pays et d’être utilisé comme première boîte à lettres électronique* par un nombre considérable d’adolescents de treize ans et plus. Par ailleurs ce fournisseur disposait d’un outil de recherche très performant, qui permettait d’effectuer une sélection multicritères : par pays, par province ou département, par ville, par âge[2] et par sexe, mais aussi par centres d’intérêt, dans la mesure où ceux-ci figuraient dans les profils* de ses membres. Enfin, contrairement à Yahoo et AOL, ses concurrents les plus directs, environ 30% des profils d’adolescents sur Hotmail comportaient une photo.

J’ai donc sélectionné plusieurs pays, puis les profils des garçons de la tranche d’âge 13-16 ans ayant inséré une photo (permettant une plus grande certitude, concernant la réalité de l’âge), et j’ai adressé un premier message, rédigé en dix langues[3],  à la totalité des profilés correspondant à ces critères. Pour chaque pays, j’ai balayé chaque région, chaque Etat ou chaque département. L’échantillonnage fut ainsi déterminé par Hotmail lui-même, qui procéda selon la méthode aléatoire. Ce message invitait à se rendre sur le site pour recevoir toutes les explications concernant l’enquête.

Lorsqu’un visiteur de l’âge requis, après avoir visité le site www.surveyteens.org , se décidait à solliciter un questionnaire, il devait remplir un formulaire très court, dans lequel rien n’était demandé sur sa vie privée (donc entièrement anonyme) ; le document lui était automatiquement adressé, par voie électronique, dans la langue et sous le format qu’il avait spécifié. Il comportait des indications nécessaires pour remplir le questionnaire et le retourner. Le document complété ne devait contenir ni nom ni adresse, mais seulement l’âge, le pays et la ville de résidence du répondant. Dès réception du questionnaire, ces informations étaient vérifiées, notamment en consultant le profil Hotmail correspondant à l’adresse électronique* de l’expéditeur.  L’enquête se déroula du 20 mars 2003 au 20 mars 2004. Pendant cette période…

  • 81 235 messages invitant à consulter le site furent envoyés à tous les garçons de 13 à 16 ans, soit une moyenne de 220 envois par jour
  • Le site Surveyteens reçut 22420 visites
  • 6 341 adolescents réclamèrent et reçurent le questionnaire, soit  8% de ceux qui avaient été contactés
  • 22% de ceux-ci renvoyèrent leur questionnaire rempli, soit 1428 garçons. 25% d’entre eux demeuraient en France, 15% aux Etats-Unis, 13% au Royaume-Uni, 9% au Canada, 8% en Belgique, 5% en Suisse, en Allemagne et en Australie, 3% en Espagne… ; un tiers des répondants étaient âgés de 16 ans, un autre tiers de 15 ans, le troisième tiers se répartissant d’une manière équivalente entre les 13 et 14 ans

Plusieurs centaines de témoignages, recueillis à la fin du questionnaire, attestent de ce que celui-ci fut particulièrement bien reçu par les ados. En voici quelques exemples :

 

• Superbe questionnaire auquel j’ai vraiment aimé répondre.  Je souhaite que les parents et les personnes âgées nous écoutent plus comme des personnes qui ont des opinions et non comme des gamins trop stupides pour savoir quoi que ce soit sur le sexe et l’amour. La loi est trop heureuse de nous punir si nous volons etc. comme des enfants, mais elle ne nous laissera pas nous former une opinion sur le sexe et sur l’amour. (ST, 14 ans, Royaume Uni, Nottingham)

• Je pense qu’il était temps que quelqu’un fasse ce questionnaire. Tous les adolescents se posent ces questions sur leur orientation sexuelle, quels seront les changements à la puberté, s’ils sont normaux, etc. Et je trouve que les questions de ce questionnaire étaient très bien ciblées et que cela va rendre un grand service à la société. J’admire les efforts que les personnes en charge de ce projet ont mis et j’espère que cette enquête va porter fruit. Espérons qu’il y aura des milliers de personnes qui penseront comme moi et rempliront ce questionnaire en toute sincérité et honnêteté (ST, 14 ans, Canada, Laval)[4]

Je pense que cette enquête est une très bonne idée et j’aimerais être informé et tenu au courant des ses résultats. Le fait qu’une enquête comme celle-ci puisse être publiée, j’espère, montre comment notre société devient tolérante envers les gens (et spécialement les plus jeunes) qui ont des idées et des styles de vie différents, et j’espère aussi que je ne suis pas exagérément optimiste parce que c’est une chose merveilleuse ! Continuez votre bon travail!!(ST)

Je trouve vraiment ce questionnaire trop trop bien, si vous en avez d’autres ça serait sympa de me les faire parvenir. Et aussi j’aimerais beaucoup avoir les résultats en général (la moyenne stat quoi) de ce questionnaire. Continuez comme ça, c’est trop bien d’avoir des gens comme vous qui agissent pour les jeunes, et bon courage pour le livre. Dans l’attente de votre réponse, je vous remercie (ST, 16 ans, France, Montpellier)

Un grand nombre de garçons reconnurent que l’enquête à laquelle ils avaient participé leur avait permis de réfléchir, les avait aidé à mieux se connaître et à s’y retrouver dans leur vie sexuelle :

 

• Avec ce questionnaire, je me suis fait en quelque sorte une révélation sur moi-même par des questions que je ne me suis jamais posé et je vous en remercie. (ST, 13 ans, France, Tours)

• Merci de m’avoir laissé répondre à ces questions. Cela m’a aidé à me débarrasser de beaucoup de dépression. (ST, 16 ans, USA, Wasilla)

• C’est un très bon questionnaire, très intéressant à remplir. Personnellement il m’a permis de découvrir à partir de quelques questions que ce que je faisais n’était pas si anormal que ce que je pensais. Je me dis maintenant que si il y avait certaines questions, c’est que d’autres personnes sont aussi certainement concernées… (ST, 15 ans, France, Aurillac)

• Test cool, j’ai aimé y participer, c’était bien, cela m’a fait penser à toutes sortes de choses, ouais, et ça m’a fait penser particulièrement à ma morale sexuelle (ST, 15 ans, Australie, Port Fairy)

• J’ai aimé l’enquête, même si elle était assez personnelle. J’ai été obligé de la refaire plusieurs fois parce que mon frère aîné était dans la chambre et je ne voulais pas être embarrassé par mes réponses honnêtes. Je suppose que je ne suis pas encore sûr de moi comme je le pensais. Après avoir rempli le questionnaire j’ai encore plus de questions que de réponses dans ma tête. (ST, 16 ans, USA, Durham)

• J’ai appris beaucoup de choses sur moi en remplissant ce questionnaire… Et c’est vraisemblablement pour cette raison que je l’ai fait! (ST, 16 ans, USA, Brunswick)

• C’est vraiment un questionnaire bizarre et je n’ai pas expérimenté la plupart des trucs dont il parle mais néanmoins ça vous fait réfléchir sur ce que vous pensez vraiment et où vous en êtes du point de vue moral (ST, 16 ans, USA, Springfield)

• Je pense que ce questionnaire m’a aidé à accepter ma sexualité (ST, 13 ans, USA, Frémont)

Tout avait été fait à la fois pour préserver la liberté des jeunes de répondre ou de ne pas répondre, mais aussi pour instaurer un climat de confiance leur permettant de s’exprimer en toute sincérité. L’honnêteté de leurs réponses semble d’autant plus indiscutable que, spontanément, un grand nombre de répondants en ont attesté, ajoutant même parfois qu’ils ne s’étaient jamais confiés aussi loyalement. Voici un aperçu de ces témoignages :

• Vraiment intéressant et bien pensé. Ca demandait des réponses sincères et je les ai données. S’il vous plaît envoyez-moi les résultats par mail. Merci de m’avoir posé ces questions. (ST, 15 ans, Royaume-Uni, Lancashire)

• C'est un très bon questionnaire, avec de bonnes questions. J'ai répondu à ce questionnaire avec beaucoup de franchise ! Voilà tout. (ST, 15 ans, France, Nice)

• En effet ce sont des questions un peu personnelles mais j’y ai répondu sincèrement. Et sans mentir !! Je suis bi donc je suis pour les mecs et filles de 15 à 17 ans. Je vous souhaite bonne chance pour la suite. (ST, 16 ans, Belgique, Bruxelles)

• Même si je n’en vois pas le but, c’était marrant. Je n’en reviens pas d’avoir été si honnête. (ST)

• Bien, c’était intéressant et j’y ai participé le plus honnêtement possible, donc, ben, où est mon mot de passe maintenant ? (ST, 14 ans, Royaume-Uni, Londres)

• Je trouve ce questionnaire très intéressant et je suis enchanté d’y avoir donné ma participation la plus sérieuse (ST, 15 ans, Canada, Québec)

• C’est bien de faire une telle étude, dans ma communauté la sexualité des ados est un tabou, personne de veut en parler, et si vous voulez le faire, les gens penseront que vous êtes un pervers. Le questionnaire semblait très intéressant parce que personne ne m’a demandé des choses comme ça et je n’avais jamais dit à personne sur beaucoup de sujets abordés dans ce test. Merci de m’avoir permis d’y participer. Je pense que d’autres questions auraient du être ajoutées, par exemple si y’en a qui ont goûté leur sperme et s’ils continuent de le faire ou non, je l’ai fait après m’être masturbé et j’aimerais savoir si je suis le seul dans ce cas, si c’est normal (ST, 14 ans, Mexique, Guadalajara)

• J’ai aimé remplir ce questionnaire, c’était cool, j’ai du le refaire parce que mon frère voulait regarder. Amicalement. (ST, 14 ans, Australie)

• Tout est vrai (ST, 15 ans, Belgique, Bruxelles)

 

[2] Depuis avril 2004, il n’est plus possible, sur Hotmail, de sélectionner les profils de la tranche d’âge 13-17 ans

[3] Français, Anglais, Allemand, Italien, Espagnol, Néerlandais, Russe, Albanais, Serbo-croate et Tagalog

[4] Commentaire d’un des participants à l’enquête, spontanément fourni en fin de questionnaire. Dans cet ouvrage, les citations des adolescents obéissent aux règles suivantes :

·         Dune manière générale, après chaque citation d’adolescent, entre parenthèses, figurent les éléments de référence suivants, dans la mesure où ils nous sont communiqués et où leur révélation semble nécessaire : la source (ST : Questionnaire SurveyTeens ; GT : Forum Govteen ; SE : Forum SortirEnsemble ; VT : Forum VTeen ; SC : Forum StudentCenter), l’âge, le pays, la ville ou la région, parfois le pseudo* et la date du post*

·         Elles sont généralement reproduites intégralement ; lorsqu’un passage est supprimé, le signe (…) indique qu’une coupure a été opérée.

·         Pour les témoignages fournis en langue française, l’orthographe a été rétablie, surtout lorsqu’un langage SMS ou trop difficile à comprendre était utilisé ; mais le vocabulaire a été conservé, même s’il était vulgaire ; évidemment les émoticons* ont été supprimés.

·         Les témoignages en Anglais, en Allemand et en Espagnol ont été traduits par l’auteur, en respectant le mieux possible le niveau de la langue.

·         L’anonymat des réponses a toujours été préservé.

Publié dans Sexualité des ados

Commenter cet article